6 conseils pour éviter la grippe au travail

Chaque hiver, la grippe touche 1 personne sur 10. Généralement, la guérison est spontanée, mais chez certains groupes à risque, la grippe peut être lourde de conséquences. Les seniors, les femmes enceintes et les personnes souffrant de problèmes de santé comme le diabète ou une maladie des poumons, du cœur, du foie ou des reins courent un risque accru de complications. Faites-vous vacciner et protégez-vous ainsi que vos collègues.

Bien souvent, la grippe cloue au lit les personnes qui en sont atteintes pendant plusieurs jours, mais elle peut être encore plus grave chez les personnes appartenant à un groupe à risque. Les malades chroniques, les plus de 65 ans et les femmes enceintes (au stade des deuxième et troisième trimestres au moment de la saison de la grippe) ne courent pas nécessairement plus de risque de contracter la grippe, mais lorsque tel est le cas, le risque de complications est sensiblement plus élevé. La complication la plus fréquente est la pneumonie. Une hospitalisation voire un décès ne sont pas à exclure, surtout chez les personnes âgées.

Mieux vaut vous faire vacciner chaque année. Chaque année, des virus de la grippe différents sont en circulation et la composition du vaccin doit donc à chaque fois être adaptée. Le vaccin conseillé doit donc être le plus possible adapté à la variante de la grippe qui sévira selon toute vraisemblance à l’automne.

Évitez donc tout risque de contracter la grippe et faites-vous vacciner. Cette vaccination est la seule manière de l’éviter.

6 conseils pour éviter la grippe au travail

  1. Renforcez votre système immunitaire – C’est le B.A.-BA. Le système immunitaire est la première défense contre le virus de la grippe. Encouragez vos collaborateurs à dormir suffisamment, pratiquer une activité physique suffisante, aérer la pièce dans laquelle ils se trouvent et manger sainement. Un employeur peut également jouer un rôle en la matière en proposant par exemple des fruits frais au travail, adaptant l’assortiment dans la cantine de l’entreprise, permettant suffisamment de pauses et décourageant le travail après les heures de bureau.
  2. Incitez le personnel à se laver fréquemment les mains, surtout après une réunion ou un passage aux toilettes, fréquentées par de nombreuses personnes différentes (comme la cuisine, les w-c, le local photocopies et les salles de réunion). Mettez des produits désinfectants à la disposition des collaborateurs. Investissez (éventuellement) dans des robinets à détecteurs, de façon à ce que les collaborateurs ne doivent pas les toucher. Expliquez à vos collaborateurs qu’il faut 15 à 20 secondes avant que l’eau et le savon ne soient efficaces et insistez sur le séchage des mains. Les bactéries se propagent nettement plus par le biais de mains humides.
  3. Nettoyez et désinfectez votre poste de travail – Nettoyez correctement les bureaux et demandez à vos collaborateurs d’en faire de même au
    moyen de lingettes nettoyantes par exemple. Nettoyez également les objets que vous touchez régulièrement, comme le téléphone (mobile), la souris, le clavier et les poignées de porte.
  4. Évitez de toucher le visage – Le virus de la grippe peut survivre 24 heures en dehors de l’organisme. Soyez prudent lorsque vous vous touchez le visage, surtout les yeux, le nez et la bouche. Utilisez votre propre gobelet au lieu de gobelets (lavables) à usage général.
  5. Sortez – À l’intérieur, vous êtes constamment en contact avec les germes pathogènes. Encouragez dès lors vos collaborateurs à sortir régulièrement et à s’oxygéner. Les «filtres à germes pathogènes» de vos collaborateurs sont ainsi renouvelés.
  6. Restez chez vous lorsque vous êtes malade – Si les collaborateurs sont malades, mieux vaut qu’ils guérissent chez eux. S’ils se rendent au travail, ils risquent de contaminer les autres collaborateurs. Les collaborateurs malades souhaitant impérativement travailler peuvent le faire de chez eux.
Share
Dit bericht is geplaatst in Gezondheid met de tags , , . Bookmark de permalink.