Essayez-vous à un métier des plus variés et passionnants : devenez électricien !

By 07/03/2018Uncategorized

Q&A_feb-1

Vous êtes du genre manuel et « logique » est votre deuxième prénom ? Dans ce cas, la fonction d’électricien est peut-être faite pour vous. Surtout si vous ne craignez pas de travailler sous tension… Lorenzo Rodgers d’Anvers a décroché un poste d’électricien chez Limex Technics grâce à Vivaldis et nous explique pourquoi son métier est aussi sympa.

En quoi consiste votre travail ?
« En tant qu’électricien, je raccorde des équipements d’utilité publique dans des projets de construction neuve et de rénovation et je vérifie que tout fonctionne selon les normes. Cela nécessite aussi bien entendu un certain travail préparatoire, comme rédiger des fiches techniques et faire des saignées. C’est un métier vraiment varié et j’adore ça. Comme c’est un travail littéralement sous tension et qui peut donc s’avérer dangereux, nous travaillons en équipe de deux ou plus. Ce double contrôle garantit notre sécurité durant l’exécution des travaux. »

À quoi ressemble une journée de travail ?

« Ma journée débute en général à 6 h. Nous commençons par passer en revue les plans. Si tout est clair, nous entamons les travaux qui doivent être effectués. Cela va du passage de câbles à l’installation de différentiels et de prises de courant. J’ai bien sûr de temps en temps une pause pour souffler un peu. Ma journée de travail se finit à 14 h 30, à moins qu’il ne faille terminer quelque chose d’urgent. »

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ? Et qu’aimes-tu le moins ?
« Ce que je préfère, ce sont les nouveaux raccordements : voir que toutes les installations fonctionnent du premier coup, c’est vraiment satisfaisant. Ce que j’aime le moins, c’est d’être coincé dans les embouteillages. Bien que je prenne la route tôt, je perds un temps précieux dans la circulation. »

En quoi faut-il être bon pour devenir électricien ?

« Outre avoir du bon sens, il faut de préférence être prédisposé à la technique, aux mathématiques et à la physique. En tant qu’électricien, on doit aussi beaucoup se creuser les méninges, ce qui demande une bonne dose de persévérance. »

Comme Lorenzo, devenez électricien ! Consultez nos offres d’emploi et trouvez le job de votre vie.

Share

Leave a Reply