La pénurie de personnel dans le secteur de la construction s’accentue suite à la croissance économique

Une croissance économique est généralement un signe encourageant, mais néanmoins, elle peut aussi présenter des inconvénients. C’est le cas pour le secteur de la construction. Suite à la croissance, nous sommes face à une pénurie de personnel dans la construction, mais aussi de profils ayant suivi une formation technique.

Davantage besoin d’ouvriers

Pour le secteur de la construction, l’impact est important. La pénurie pose problème depuis des années, mais suite à la croissance économique, le problème se fait de plus en plus sentir. Le besoin criant en ouvriers et collaborateurs techniques dûment formés entraîne des temps d’attente à rallonge pour les candidats à la construction. Les temps d’attente peuvent atteindre une année et parfois même plus dans certains cas.

Ces dernières années, de plus en plus de projets de construction ont vu le jour, et cette tendance ne semble pas s’essouffler avec le temps. Par conséquent, la pénurie de travailleurs de la construction est un problème croissant. Nous avons besoin au total de quelque 20.000 maçons, plombiers, électriciens, couvreurs ou menuisiers supplémentaires.

Les postes techniques aussi ne trouvent pas preneurs

Le secteur de la construction évolue avec le temps. De plus en plus de nouveaux matériaux et méthodes durables font leur apparition, de sorte que l’on a besoin d’un nombre croissant de collaborateurs techniques. L’édification d’une maison (énergétiquement efficace) ne se limite pas à la construction sur le chantier. Une bonne partie du processus se déroule en coulisse, devant un écran d’ordinateur. En sus d’ouvriers du bâtiment, nous avons également besoin de chefs de projet et d’ingénieurs. Deviseur est le job le plus difficile à pourvoir.

Selon Frederick Bronkaerts de la Confédération Construction, cela est principalement imputable à l’enseignement qui est à la traîne. « Les emplois qui se libèrent en tant qu’ingénieurs, chefs de chantier et de projet, dessinateur technique ou inspecteur en construction ne trouvent preneurs que pour moitié seulement».

La perspective de travailler dans le secteur de la construction vous intéresse ? Dans ce cas, n’hésitez pas à contacter l’une des agences Vivaldis Construct ! Nous bâtissons volontiers votre avenir.

construction

Share
Geplaatst in Uncategorized | Een reactie plaatsen

Stijgend personeelstekort in de bouwsector door economische groei

Een economische groei is meestal een goed teken, maar toch kan het ook nadelen met zich meebrengen. Dit is het geval voor de bouwsector. Door de groei is er een tekort aan bouwpersoneel, maar ook mensen die een technische opleiding hebben genoten.

Meer arbeiders nodig

Voor de bouwsector heeft dit een grote impact. Het personeelstekort is al een jarenlang probleem, maar door de stijgende economische groei blijft ook het probleem meegroeien. De nood aan meer arbeiders en technisch opgeleide mensen zorgt voor lange wachttijden voor wie wil bouwen. De wachttijden lopen op tot een jaar en zijn in sommige gevallen nog langer.

De laatste jaren zijn er steeds meer bouwprojecten en dat vermindert er niet op met de tijd. Daardoor wordt het tekort aan bouwvakkers een steeds groter probleem. Er zijn in totaal zo’n 20 000 metselaars, loodgieters, elektriciens, dakwerkers of schrijnwerkers extra nodig.

Ook technische vacatures geraken niet ingevuld

De bouwsector evolueert mee met de tijd. Er worden alsmaar nieuwe en duurzame materialen en methodes geïntroduceerd waardoor er steeds meer technisch personeel nodig is. Een (energiezuinig) huis bouwen houdt meer in dan de bouw op de werf. Een groot deel gebeurt namelijk achter de schermen op een computer. Naast bouwvakkers zijn er ook projectleiders en ingenieurs nodig. Calculator is de moeilijkste job om in te vullen. Volgens Frederik Bronkaerts van de Confederatie Bouw is dit vooral te wijten aan het onderwijs dat achterop hinkt. “De jobs die vrijkomen als ingenieurs, werf- en projectleider, technisch tekenaar of bouwkundig inspecteur raken maar voor de helft ingevuld”.

Heb je interesse om te werken in de bouwsector? Neem dan zeker contact op met één van de Vivaldis Construct kantoren! We bouwen graag mee aan je toekomst.

huis constructie bouwsector

Share
Geplaatst in Nieuws, Uncategorized, Vacatures & Jobs | Een reactie plaatsen

Étudiants : vous pouvez désormais travailler jusqu’à 475h

Hourra ! À partir de ce mois, les étudiants peuvent effectuer un job d’étudiant à concurrence de 475h moyennant des cotisations sociales réduites. Cela ne représente pas moins de 75h, soit 9 jours supplémentaires, à une moyenne de 8 h/jour de travail en plus par an.

Et qui parle encore de jours en 2017 ? Désormais, votre solde est calculé par heure, de sorte que les étudiants peuvent gérer leur job d’appoint de manière beaucoup plus flexible.

travail jobiste 475h

Du travail flexible pour toutes les parties.

Supposons que vous souhaitiez travailler en qualité de jobiste au sein d’une société promotionnelle et que vous alliez régulièrement distribuer des flyers. Bien souvent, une telle tâche ne couvre pas une journée de travail complète mais ne dure que quelques heures seulement. Gênant tant pour l’étudiant que pour la société de promo, parce qu’en tant qu’étudiant économe de votre temps, vous ne voulez pas toujours voir une journée de travail potentielle disparaître de votre planning pour quelques heures de travail seulement.
Bonne nouvelle pour toutes les parties donc. Depuis le 1er janvier, vous pouvez accepter sans problèmes de telles tâches et ce, sans voir partir cinq heures de votre journée de travail (et donc du salaire) en fumée.

Student@work, vous pouvez compter dessus!

Student@work reste la boussole de l’étudiant. Vous pouvez y consulter la réglementation et vérifier les statuts. À compter de ce jour, vous n’aurez plus de journées à votre compteur, mais S@W calcule en heures.

Ainsi, avez-vous toujours un aperçu synoptique du nombre d’heures que vous pouvez encore travailler. Vous souhaitez vérifier de manière encore plus simple le nombre d’heures qu’il vous reste ? Dans ce cas, il existe également une app student@work !

Share
Geplaatst in Nieuws | Een reactie plaatsen

Studenten: vanaf nu mag je tot 475u werken

Hoera! Vanaf deze maand mogen studenten tot 475u een studentenjob uitoefenen tegen verminderde sociale bijdragen. Da’s maar liefst 75u, ofwel 9 dagen extra, aan een gemiddelde van 8u/dag bijwerken per jaar. En wie spreekt er nog van dagen anno 2017? Vanaf nu wordt je saldo berekend per uur, waardoor studenten hun bijbaantje veel flexibeler kunnen aanpakken.

Flexibel werk voor alle partijen

Stel dat je als student aan de slag wil bij een promobedrijf en je regelmatig gaat flyeren. Vaak is zo’n opdracht geen volledige dagtaak, maar duurt die slechts een aantal uren. Vervelend voor zowel de student als het promobedrijf, want als spaarzame student wil je niet altijd een hele potentiële werkdag uit je planning zien verdwijnen voor een paar uurtjes werk.

Goed nieuws voor alle partijen dus. Sinds 1 januari kan je zonder problemen zo’n opdrachten aannemen en dat zonder vijf uur van je werkdag (en dus loon) te zien opgaan in rook.

Student@work, daar kan je op rekenen!

Student@work blijft het kompas van de student. Je kan er de regelgeving lezen en je status checken. Vanaf nu zal je geen dagen meer op de teller hebben staan, maar rekent S@W in uren. Zo heb je altijd een goed overzicht van hoeveel je nog kan werken. Wil je nog gemakkelijker checken hoeveel uren je nog over hebt? Dan is er ook de student@work app!

 

Share
Geplaatst in Nieuws | Een reactie plaatsen

Travailler pendant les fêtes de fin d’année

Nous reconnaissons année après année le même phénomène sur le lieu de travail : la fin de l’année. Les collègues qui prennent congé, le téléphone qui sonne moins et l’effervescence qui s’estompe. Certes, c’est toujours plus chouette d’avoir congé. Pourtant, parallèlement aux inconvénients, il existe également de nombreux avantages au fait de travailler pendant les fêtes de fin d’année.

Bon, vous n’avez pas congé pendant les fêtes et devez peut-être assumer des tâches de vos collègues pendant leur absence. Pas toujours facile, mais ces inconvénients ne vont pas sans certains avantages. Nous les énumérons ici pour vous :

  1. Plus calme au travail 

Lorsque la moitié des collègues est en congé, cela signifie naturellement qu’il fait nettement plus calme au boulot. Il y a loin moins de bruit et l’agitation s’estompe. En outre, l’atmosphère parmi les collègues restants est un peu plus détendue que d’habitude. All I Want For Christmas en boucle ? Check ! (Personne n’est contre moins de pression et plus de chants.)

  1. Le téléphone n’est pas incandescent

Si vous êtes habitué à ce que le téléphone n’arrête pas de sonner, travailler pendant les fêtes de fin d’année est une bénédiction. Entre les fêtes, bon nombre d’entreprises et de clients sont fermés, de sorte que les appels téléphoniques se font plus rares. Le moment idéal donc pour rattraper le retard et en venir à bout. Moins de travail pour la nouvelle année ? Check !

  1. Plus de jours de congé le reste de l’année

Ne plus pouvoir prendre congé aux environs de la Noël et du nouvel an parce que de nombreux autres collègues ont déjà pris congé ? Cela arrive souvent. Quelqu’un doit bien faire tourner la boutique naturellement. Moins agréable à ce moment-là, mais certainement une bonne nouvelle dans les autres périodes. Car youpi, davantage de jours de congé le reste de l’année ! Partir plus longtemps au ski au nouvel an ? Lézarder quelques jours de plus au soleil ? Ou simplement prendre congé pour votre anniversaire ? Check, check, check ! Tout cela est possible grâce à vos collègues qui se sacrifient pour prendre congé pendant les fêtes de fin d’année.

  1. Pas de coup de mou par la suite

Cela nous arrive à tous et à toutes à chaque fois : vous avez eu quelques jours de congé et il faut à présent reprendre du collier. Bonjour, le coup de mou… Mais pas pour vous ! Les fêtes sont comme les week-ends pour vous, de sorte que vous ne connaîtrez pas le coup de mou comme le reste de vos collègues. Arriver frais, dispo et productif le lundi ? Check !

  1. Embouteillages, quels embouteillages ?

Comme c’est agréable de travailler pendant les congés. Les rues sont désertes et l’autoroute est enfin dégagée. À croire que 85 % des conducteurs sur cette terre disparaissent pendant les congés (scolaires). Partir plus tard au travail et revenir plus tôt à la maison ? Check !

Autant de bonnes raisons donc de travailler pendant les fêtes de fin d’année.

Share
Geplaatst in Uncategorized | Een reactie plaatsen